$(document).ready(function(){ accordeong(); accordeond(); chargementmenu(); });

A voir à Luang Prabang

Le TAK BAT

5 heures, réveil au chant des coqs. Au loin, on perçoit même de légers coups de gongs, sûrement pour annoncer le début du TAK BAT, la procession des moines à travers la ville. Ambiance...

Les moines sortent par groupe de 10, 15, 20 ou plus de leur temple respectif, et parcourent silencieusement les rues de la ville, leur bol d’aumône à l’épaule. Devant chaque demeure, ils présentent leur panier pour recevoir les offrandes de nourriture (du riz donc mais aussi gâteaux, fruits et confiseries) pour leur journée.

 

Il faut savoir que les moines ne vivent que de l’aumône, ils n’ont pas le droit de gagner ni de dépenser de l’argent, ils dépendent donc complètement des autres pour leurs besoins matériels (nourriture, transport et autre) 

Les croyants sont très nombreux, les paniers se remplissent donc très vite, peut être même trop vite. 
Je suppose que c’est pour cette raison qu’au cours de leur marche les moines donnent à leur tour aux enfants les plus démunis..

 

Vat Xieng Thong ou temple de la Cité d'Or
Le plus important et le plus beau temple de Luang Prabang, il représente le plus pur style lao. Construit vers 1559-60 par le roi Say Setthathirath, il est situé sur la presqu'île formée par la rencontre du Mékong et de la rivière Nam Khane. Accessible directement depuis le fleuve grâce à son embarcadère doté d'un impressionnant escalier orné de dragons.
Le Vat Xieng Thong est un haut lieu de célébration du nouvel an Lao "Pimai", chaque année une grande procession des supérieurs des vats de Luang Prabang y a lieu.

 

Vat Visoun ou Wisunalat
Construit entre 1500 et 1520 sous le règne du roi Visounnarat, il abritait autrefois le Prabang, symbole religieux du royaume. Incendié en 1887, il a été reconstruit en 1898 et il est aujourd'hui le Musée des Arts Religieux. Dans son enceinte se trouve le That Makmo, le temple "Pastèque", qui doit son nom à sa forme très particulière. Ce vat renferme une belle collection de bouddhas en bois datant du XVIème siècle. Il est également connu sous le nom de That Patum, temple du Lotus.

 

Le Mont Phousi (Entrée Thanon Sisavangvong)
Face au Palais, le Mont Phousi domine Luang Prabang. Il est couvert de plusieurs temples dont le That Chomsi auquel on accède par un escalier de 328 marches. Construit en 1804, puis restauré en 1994, il est le symbole et le centre de la ville. C'est de ce temple que part la procession qui descendra dans la ville lors du Pimai, Nouvel An lao (au mois d'avril). Les tambours qui résonnent toutes les trois heures au sommet du Mont Phousi est l'une des traditions de Luang Prabang et s'entendent à des kilomètres à la ronde...

 

Musée National ou ancien Palais royal (rue Sisavangvong)
La résidence royale a été construite entre 1904 et 1909 pendant le règne du roi Sisavangvong. L'architecture est un mélange classique franco-lao. Il est aujourd'hui devenu le Musée National et abrite le trône du roi de Luang Prabang et de nombreux trésors religieux et royaux, dont le fameux Pra Bang, le Bouddha d'or d'origine ceylanaise qui fut offert par le roi khmer Praya Sirichanta à Fa Ngoum en 1359.

 

Autour de Luang Prabang


Les grottes de Pak Ou (2 heures en bateau depuis Luang Prabang)
Il s'agit de deux grottes sanctuaires Vat Tham Ting et Vat Tham Prakachay, qui surplombent le fleuve au confluent du Mékong et de la Nam Ou, et abritant des statues de Bouddha (environ 8000 statues ont été recensées). La plus basse est Tham Ting, appelée également Tham Leusi, la grotte de l'Ermite, elle est éclairée par la lumière naturelle. La seconde, plus en hauteur, est Tham Prakachay, ou Tham Teung (la grotte supérieure), il est necéssaire pour la visite de cette deuxième grotte de se doter d'une lampe de poche. Prakachay était l'un des disciples de Bouddha, la statue se trouve à l'entrée de cette grotte. Beaucoup de Lao, ou de Thai, viennent en pélerinage à Pak Ou pendant les fêtes de Pimai (Nouvel An). On peut accéder à ce site grâce une promenade de deux heures en bateau depuis Luang Prabang.

Ban Phanom (2,5 km a l'est de la ville)
Le village Lu de Ban Phanom est essentiellement connu par ses tisserandes, ses superbes pièces de coton ou de soie mais aussi pour son artisanat. Les Lu de Ban Phanom sont originaires des Sip Song Panna, province chinoise du Yunnan et sont arrivés au Laos, sous le règne du Roi Kitsarath. La production du village est vendue sur place.

Ban Chan (face à la péninsule, à une dizaine de minutes de bateau, depuis l'embarcadère).
C'est un village de potiers où vous pourrez tout à la fois admirer leur production mais aussi y particper.

Ban Hatian (Route de l'aéroport)
Ce village est entièrement composé de famille de forgerons. On y travaille le métal, la production est essentiellement composée de couteaux et machettes ainsi que d'outils de jardinage. Le recyclage du métal effectué est des plus impressionnants (pour exemple du fer à béton est transformé en lame de couteau). 


Tad Kuang Si (30 Km au sud de la ville)
Les Chutes de Kuang Si sont tout à fait remarquables: la beauté du site invite a la baignade dans ses eaux turquoises, notamment au niveau du troisième bassin ou des cabines de changement ont été installées. Dans le village voisin, on peut voir des moulins à riz traditionnels.

Date de dernière mise à jour : 24/02/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×